Le Guide de l'auto – Tout sur l'automobile depuis 51 ans

Des écrans de plus en plus gros

  • Imprimer

Au volant de la Mercedes-Benz Classe E de nouvelle génération, on ne peut s’empêcher de remarquer qu’il n’y a plus de cadrans sur le tableau de bord. Vous savez, ces cadrans qui nous indiquent notre vitesse, la température du moteur, et autres informations relatives. À la place, il y a un écran numérique haute définition, qui recréé ces cadrans.

L’avantage? Les cadrans « physiques » réagissent lentement, étant limités par plusieurs facteurs, comme le temps que la tension d’un câble soit transmise à la petite aiguille pour que celle-ci bouge. Les cadrans numériques, eux, réagissent presque instantanément. Ce genre de cadrans fut utilisé, entre autres, dans la Lexus LFA, parce que le moteur de la voiture changeait si rapidement de régime moteur, qu’aucun cadran classique ne pouvait garder le rythme.

Dans le cas de la Mercedes-Benz Classe E de nouvelle génération, l’écran qui nous sert de tableau de bord se poursuit vers la droite, remplaçant ainsi une bonne partie de la planche de bord. Cette extension affiche toutes les informations relatives au système d’infodivertissement, en plus d’afficher les menus complexes de la voiture allemande, permettant, notamment, la configuration de l’éclairage d’ambiance de l’habitacle.

Ainsi, la Classe E, de Mercedes-Benz, dispose d’un très gros écran. La Tesla Model S et le Model X sont aussi de beaux exemples : un écran de 31 centimètres en plein milieu de la planche de bord, permet de naviguer sur internet, en plus de contrôler toutes les fonctions climatiques de la voiture. Avec des automobiles de plus en plus informatisées, il ne serait pas surprenant de voir ces écrans, un jour, remplacer complètement les planches de bord classiques.

Envoyer à un ami
FacebookPartager sur Facebook

Commentaires